Mon éveil chamanique amérindien

 

ours-indien

ours

Le rêve initiatique de l’Ours…

J’entendis un son dans la nuit. Ou peut-être l’avais-je imaginé ? Je n’étais pas sûr d’avoir entendu quelque chose mais oui, dans ma chambre, un son de tambour, je l’avais mis en musique de fond. Je mettais allongé sur le lit tout en priant le Grand Esprit, Wakan Tanka de m’accorder une vision.  Je me sentais appelé ce jour-là. Je pris une grande inspiration et attendais.  Mon cœur battant au même rythme que celui du tambour, résonnant tout autour de moi, je continuais de chanter. J’entendais maintenant comme une étrange harmonie à plusieurs voix comme un murmure porté par le vent. Le chant s’intensifia. Le rythme cessa. La lumière jaillit soudain, et je dus fermer les yeux. Les voix se firent plus fortes. Puis ce fut le silence. Je sombrais dans le sommeil…

Je rouvris les yeux mais je n’étais plus dans ma chambre, je dormais probablement. Je me retrouvais dans une plaine arborée. Un énorme Grizzly était devant moi, il combattait farouchement et avec férocité. Il se tourna vers moi, ses yeux me fixaient et me montra sa gueule ouverte, ses crocs mis en avant, il poussa son cri. Il se mit à avancer et se rua sur moi toutes griffes dehors. Tout mon corps fut broyé, déchiré et ensanglanté. L’ours se fondit en moi, je devins l’ours.

Le son du tambour et un chant lointain reprirent. Une voix se fit entendre… Maintenant écoute, semblait-elle dire, mais je n’entendais aucun mot. Va vers ta destinée, tu es maintenant consacré, tu renais à toi-même, ma présence est en toi, ne crains pas qui tu es. Je te garde et combat à tes côtés. Je me réveillais.

Que devais-je comprendre de ce rêve ?!

Le Grand Vide, le Numineux, c’est l’endroit où toutes les solutions et toutes les réponses vivent en harmonie avec les questions qui accompagnent nos réalités. Si nous choisissons de croire que la vie suscite de nombreuses questions, il nous faut aussi croire que les réponses habitent en nous. Chaque être détient la capacité de faire le calme, d’entrer dans le silence et de savoir. L’énergie réceptive féminine, issue de celle de l’Ours, permet aux visionnaires, aux mystiques et aux chamans de prophétiser. Tous les chercheurs de rêves et de visions ont fait taire les bavardages intérieurs pour cheminer en silence et atteindre le lieu des rites de passage. La force de la médecine de l’Ours réside dans sa puissance d’introspection et de guérison. Cette médecine se situe à l’Ouest de la grande Roue de Médecine qu’est la vie. L’Ours recherche le miel, la douceur de la vérité, dans le creux d’un arbre, accède aux racines, aux herbes médicinales et aux champignons. En hiver, alors que la Reine des neiges marque de mort la face de la Terre, l’Ours hiberne. Il entre dans la caverne-matrice pour y digérer les expériences de l’année qui vient de finir. On dit que nos buts résident aussi à l’Ouest. Afin de réaliser les buts et les rêves qui nous animent, il faut absolument s’adonner à l’introspection. Cet espace du savoir intérieur se nomme la loge du Rêve : là où la mort de l’illusion sur la réalité physique se superpose à l’étendue vaste et abondante de l’éternité. C’est dans cette loge du Rêve que nos ancêtres siègent au Conseil et nous renseignent sur tous les chemins possibles qui peuvent mener à nos buts. Voilà le pouvoir de l’Ours.

 

corbeau chaman

L’envol de l’oiseau tonnerre…

Un Marcheur de Rêve, nous dit Mary Summer Rain, est l’un de ces rares individus « guidés par l’esprit » qui, ayant « repoussé le joug du désir et de l’égoïsme », ne s’attachent plus aux besoins matériels et ne manifestent plus de pensées négatives. Sans but égotique, ils suivent le chemin de la connaissance et vont où les conduit l’esprit de vérité. Ils explorent le domaine de l’esprit et trouvent la réponse aux nombreuses questions identitaires, luttent face aux adversités et aux hostilités de tous horizons, avec de probables résistances du fait de leur incarnation terrestre, de l’opacité de notre monde, à l’égard de leur  » tâche spirituelle ». Ils doivent toujours combattre et accepter l’ombre que nous portons tous, en préservant l’équilibre et nous accompagner vers la lumière. Vivre avec humilité… Relever ce défi d’êtreté….